Mise à jour : négociations

Entente de principe pour une nouvelle convention collective!

Postes Canada et l’Association canadienne des maîtres de poste et adjoints ont conclu une entente de principe pour une nouvelle convention collective d’une durée de cinq ans.

Cette entente de principe sera soumise à un vote de ratification par les employés représentés par l’ACMPA. La convention collective précédente a pris fin le 31 décembre 2018. Les parties ont eu des pourparlers constructifs depuis l’automne 2018.

Notre équipe de négociation communiquera sous peu aux membres les changements proposés à la convention collective et les renseignements sur le processus de ratification.

Cliquez pour télécharger un formulaire vous pouvez remplir et envoyer au bureau national si vous avez des suggestions pour les négociations.

L’équipe de négociations de gauche à droite: Brenda McAuley (présidente nationale), Alison McEwen et Sean McGee (conseillers juridiques), Daniel Maheux (vice-président national), Connie Kelloway (présidente de la section de l’Ontario), Chantal Guillemette (la section du Québec), Dwayne Jones (vice-président national)

De l’édition de Le maître de poste canadien printemps / été 2019

À l’été 2018, des représentants de la Société ont proposé à l’équipe de la haute direction de l’ACMPA une approche différente pour les négociations. En utilisant cette approche, des discussions constructives se poursuivent et nous attendons une réponse de la Société. Dès que des informations supplémentaires seront disponibles, nous serons heureux de les partager avec les membres.

De l’édition de Le maître de poste canadien du décembre 2018

Nous avons continué de nous préparer pour la négociation durant le printemps et l’été. Le Comité des négociations de l’ACMPA s’est réuni jusqu’ici à quatre reprises. Depuis la dernière réunion du
bureau, nous nous sommes réunis à deux reprises en juillet et plus récemment en septembre. Les membres et les sections ont travaillé de concert pour présenter au Comité leurs suggestions visant à améliorer la convention collective et nous avons pu en fin de compte colliger deux gros relieurs remplis de documents. La répartition de ces documents était, au total, la suivante : 682 demandes, signées par 1 726 membres et couvrant 53 articles, clauses et appendices.

Le travail du Comité a toujours été et demeurera toujours confidentiel. Malgré cela, personne ne sera surpris que, tout comme dans les rondes de négociations précédentes et en remontant jusqu’aux premiers jours de l’ACMPA, nous exercerons des pressions sur Postes Canada pour faire abolir la formule du tiers de même que pour assurer au Groupe des maîtres de poste une protection contre la réduction des heures de travail.

De l’édition de Le maître de poste canadien du mai 2018

En janvier, nous avons envoyé un Bulletin spécial demandant aux membres de nous faire parvenir leurs demandes de modifications à la convention collective. Les membres de l’ACMPA qui participent aux congrès de section auront une deuxième occasion de soumettre leurs demandes. Toutes les demandes reçues lors de ces congrès font partie de la ronde de négociations de cette année. Toutes les demandes reçues après juin seront conservées pour la prochaine ronde de négociations. Les membres sont toujours encouragés à participer à leurs congrès de section et à faire entendre leur voix.

Le Comité des négociations de l’ACMPA s’est réuni les 23 et 24 février pour une session de formation pour les nouveaux membres du comité. Une deuxième réunion est prévue le 5 avril lorsque nous commencerons à examiner les demandes reçues jusqu’à maintenant.

Nous avons souvent entendu nos membres dire qu’ils aimeraient recevoir plus d’information sur le processus de négociation. Tout comme lors des rondes de négociations précédentes, les détails entourant les négociations doivent être gardés confidentiels et toute communication aux membres est sujette à l’approbation de l’autre partie. Ceci permet d’assurer l’intégrité du processus et nous tenons à tous vous
remercier pour votre compréhension et votre patience.

En toute solidarité,
Daniel Maheux
Négociateur en chef de l’ACMPA