Bienvenue à l’Association des maîtres de poste et adjoints!

Une mise à jour sur l’équité salariale!

Ceci fait suite à l’annonce précédente informant nos membres et nos retraités que la plainte d’équité salariale de l’ACMPA avait été réglée le 12 mai. La Commission canadienne des droits de la personne a terminé son analyse du règlement et a marqué son approbation. Le Tribunal des droits de la personne a par la suite accepté ces conclusions et fermé le dossier.

Nous avons déposé la plainte initiale parce que nous pensions qu’il y avait une disparité salariale entre nos membres et les employés de classification du STTP P04 pour la période du 1er septembre 1992 au 31 mars 1997. Au cours de nos discussions avec la SCP pour tenter de résoudre notre plainte, il a été reconnu par les deux parties qu’il n’existait aucune disparité salariale pour tous les maîtres de poste semi-urbains des niveaux 5 et 6. En effet, pour les maîtres de poste semi-urbains des niveaux 5 et 6, ces personnes avaient un taux de rémunération supérieur à celui des P04.

Par conséquent, en vertu de l’accord conclu le 12 mai, toute personne employée dans les classifications semi-urbaines des niveaux 1 à 4, ainsi que les Maitres de postes catégorie des groupes 1 à 6, à tout moment entre le 1er septembre 1992 et le 31 mars 1997, sont éligible pour demander une compensation monétaire. L’ACMPA et la SPC élaborent conjointement le processus permettant aux employés et retraités admissibles de présenter une demande d’indemnisation.

Les employés et retraités admissibles disposeront d’un an pour soumettre leurs informations à compter de la date à laquelle la SPC est prête à recevoir les demandes. Comme plus d’informations sont disponibles, nous les publierons sur notre site Web et notre page Facebook.