Mise à jour sur l’équité salariale!

Ceci fait suite à l’annonce précédente informant nos membres et nos retraités que la plainte d’équité salariale de l’ACMPA avait été réglée le 12 mai. La Commission canadienne des droits de la personne a terminé son analyse du règlement et a marqué son approbation. Le Tribunal des droits de la personne a par la suite accepté ces conclusions et fermé le dossier.

Nous avons déposé la plainte initiale parce que nous pensions qu’il y avait une disparité salariale entre nos membres et les employés de classification du STTP P04 pour la période du 1er septembre 1992 au 31 mars 1997. Au cours de nos discussions avec la SCP pour tenter de résoudre notre plainte, il a été reconnu par les deux parties qu’il n’existait aucune disparité salariale pour tous les maîtres de poste semi-urbains des niveaux 5 et 6. En effet, pour les maîtres de poste semi-urbains des niveaux 5 et 6, ces personnes avaient un taux de rémunération supérieur à celui des P04.

Par conséquent, en vertu de l’accord conclu le 12 mai, toute personne employée dans les classifications semi-urbaines des niveaux 1 à 4, ainsi que les Maitres de postes catégorie des groupes 1 à 6, à tout moment entre le 1er septembre 1992 et le 31 mars 1997, sont éligible pour demander une compensation monétaire. L’ACMPA et la SPC élaborent conjointement le processus permettant aux employés et retraités admissibles de présenter une demande d’indemnisation.

Les employés et retraités admissibles disposeront d’un an pour soumettre leurs informations à compter de la date à laquelle la SPC est prête à recevoir les demandes. Comme plus d’informations sont disponibles, nous les publierons sur notre site Web et notre page Facebook.

Nous avons une résolution sur l’équité salariale!

Postes Canada et l’Association canadienne des maîtres de poste et adjoints (ACMPA) ont conclu une entente mettant fin à un différend de longue date sur l’équité salariale.

L’entente porte sur les taux de rémunération des employés représentés par l’ACMPA de septembre 1992 à mars 1997. Les parties ont conclu une entente avec l’aide d’un médiateur indépendant doté d’une expérience des différends sur l’équité salariale. L’entente doit obtenir l’approbation de la Commission canadienne des droits de la personne avant de pouvoir être finalisée et mise en œuvre.

Un comité conjoint formé de représentants de Postes Canada et de l’ACMPA procédera rapidement à la mise en œuvre de l’entente après son approbation par la Commission canadienne des droits de la personne. Nous enverrons bientôt plus de détails, notamment les instructions pour demander un paiement pour les employés admissibles, actuels ou anciens.

Déclaration de l’ACMPA concernant les prévisions et rapport des pertes de Postes Canada

Lisez notre communiqué: Les maîtres de poste disent que Postes Canada doit rester centrée sur les services.

Juste Pour Vous — la formation syndicale est importante!

Du 23 au 25 octobre 2018, 50 membres de l’ACMPA ont participé au programme Juste pour Vous, qui traite de l’histoire et de la structure de notre syndicat ainsi que nos droits légaux, de l’information importante, des habiletés comme l’art de parler en public et bien plus. Surveillez l’annonce pour la formation de 2020!

La journée de lobbying 2018

Le mercredi 17 octobre 2018, quelques jours avant la deuxième heure de débat au sujet du projet de loi d’initiative parlementaire M-166 d’Irene Mathyssen, nos membres du Bureau de direction ont pris le temps lors de leur réunion régulière du Bureau de direction de se rendre sur la Colline du Parlement. Nous voulions obtenir du soutien pour le projet de loi M-166 qui cherchait à rétablir la banque postale, mais aussi pour parler des nombreux autres enjeux qui touchent nos bureaux de poste ruraux…

Comment avait votre député(e) voté sur le projet de loi M-166?

Existe-t-il un plan détourné pour la banque postale?

L’ACMPA suit les partenariats que Postes Canada crée avec les compagnies œuvrant dans le domaine de la technologie financière. Plutôt que d’adopter le modèle pour lequel nous avons milité, il semble que Postes Canada formerait déjà des partenariats bancaires privés, sans tenir aucune consultation qu’elle avait promis de tenir.